MEZ'INFOS

MEZ'INFOS

LES SALARIES DU THALASSA SE METTENT EN GREVE: LE MAIRE LEUR ENVOIE LA POLICE

Drôle de scène ce matin lors du mouvement social entamé par les salariés du Thalassa, suite aux conditions de la vente de celui-ci par la Mairie à AEC.

 

Assistés par FO, les salariés avaient donc pris le parti, après plusieurs mois où Mairie et Semabath avaient fait la sourde oreille à leurs interrogations, de passer la vitesse supérieure.

 

Après avoir fait un communiqué, ceux-ci se sont donc rassemblés devant l'établissement pour manifester leur mécontentement.IMG_20170428_141328.jpg

 

Il n'en fallait pas plus, pour que le très irritable maire de la ville débarque et admoneste les uns et les autres, puis leur envoie la police et la gendarmerie.

 

Le bruit a ensuite couru que le premier magistrat aurait été pris en otage ce qui n'était pas le cas, et que le GIGN était en route.

 

Un bus de touristes allemands a été quelque peu retardé par cette manifestation, mais ses occupants, comprenant l'enjeu, ont vite pris fait et cause pour les manifestants.

 

De nombreux Mézois soutiennent les salariés au premier rang duquel Gilles PHOCAS qui se bat depuis le début de cette affaire pour que cette vente n'aboutisse pas. L'élu d'opposition avait d'ailleurs averti le Maire en qualifiant cette décision de "la pire de votre mandat".GREVE tHALASSA.jpg

 

On sait aussi que de nombreux élus, y compris de la majorité, se manifestent ou se manifesteront contre cette décision qui n'aurait que pour conséquence d'appauvrir la ville de Mèze, et donc chacun de ses habitants, en vendant 2,3 hectares en front d'étang pour la somme de 2,7M€ soit 100€ le m2 de terrain constructible.

 

Les salariés seraient eux aussi lésés dans cette affaire, sans parler de l'incertitude concernant leur avenir, car dans le cadre de l'opération douteuse de la fin de la DSP avec la SEMABATH, c'est leur prime d'intéressement qui est menacée.IMG_20170428_151442.jpg

 

A toutes ces questions, posées par écrit il y a plusieurs semaines déjà, le Maire avait répondu par courrier en ces termes: "Restez à votre place, ça ne vous concerne pas".

 

Pour sa défense, le Maire a usé de sa stratégie habituelle, à savoir le: "C'est pas moi", "je sais pas", où le mensonge qui semble être devenu pour lui une méthode de communication.

 

Lien vers la Vidéo de JP Vannereux

 


THALASSA EN GREVE par MEZINFOS

 

 

 



28/04/2017
5 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1181 autres membres