MEZ'INFOS

MEZ'INFOS

PISCINE EN ZONE NATURELLE AU SESQUIERS: LE PIEGE A ELECTEURS ET A OPPOSITION VA-T-IL FONCTIONNER?

Des décennies que l'on en parle, comme la déviation, comme la sortie d'autoroute, comme le lycée, comme la salle polyvalente, comme le terrain synthétique.

Des projets qui reviennent dans tous les tracts et programmes des candidats aux élections, mais qui ne voient jamais le jour.

 

Et pour cause, l'art du mensonge et l'utilisation de ficelles bien connues, mais toujours efficaces pour emballer les électeurs, existent aussi, et surtout dans notre belle commune de Mèze.

 

Noyés sous les info, les citoyens finissent par ne plus lire, ne plus écouter ou ne plus croire ce qui leur est proposé.

 

Comment faire pour communiquer? La solution choisie par notre Maire: FAIRE LE BUZZ

 

Proposer un équipement que beaucoup attendent, mais le localiser dans une zone où il sera manifestement impossible de le réaliser afin de provoquer de nombreux remous.

 

Ainsi, on stigmatise vis à vis de la population des élus et des citoyens, (des concurrents (?)) qui ne font que s'interroger justement, et on les classes directement comme des opposants à cet équipement tant espéré par certains. 

 

COUP DOUBLE! On fait campagne aux frais du contribuable et "en même temps" (selon l'expression Macroniène), on discrédite ses contradicteurs.

Alors les Mézois tomberont-il encore une fois dans le piège que leur a tendu leur propre maire?

 

Si cela pouvait les aider à se faire une idée, Mez'infos décortique cette affaire:

 

1- Le projet se situe dans une zone naturelle sensible.

piscine lubie alibi Mèze Ensemble.jpg

La manière dont est positionnée la tâche bleue par la communication fricouiène, c'est à dire quasi au hasard, et à l'arrache dénote bien la fragilité et

l'impréparation du projet sur un plan technique.

 

Le déclassement, même d'une petite partie d'une zone naturelle, est relativement lourd, difficile (modification du PLU, enquête publique etc...) et au final assez long car des recours ne manqueront pas de surgir étant donné les restrictions nombreuses, y compris des restrictions que les services de l'Etat ne manqueront pas d'étudier:

déclassement zone naturelle.jpg

 

2. Une autre caractéristique de cette zone, va encore à l'encontre de la localisation de ce projet:

 

Cette zone est limitrophe d'une zone rouge de danger du plan de prévention des risques inondation.

Cette zone (RN), qui a déjà impacté de nombreuses habitation existantes, et où de nombreuses restrictions existent, notamment l'interdiction de construire des piscines est définie ainsi par le règlement de PPRI: Zone inondable soumise à un aléa fort de submersion marine ou de débordement fluvial.

plan sesquiers ppri.jpg

Certains objecteront que le site est juste limitrophe de la zone RN. Ce serait méconnaitre les règles car il en existe pour ces zones limitrophes des zone rouges PPRI:zones limitrophes ppri.jpg

(source: PPR Drome)

La question des accès au site est aussi présente parmi les réserves qui ne manqueront pas d'être émises, tout comme celle de la bétonisation d'une zone naturelle, mais là, les mézois sont habitués.

 

Quand on sait que le PLU prévoit l'urbanisation du nord de la zone et donc l'imperméabilisation des sols de ce bassin versant, on aura tous compris que le Maire n'est pas prêt de tenir sa première promesse électorale de la campagne...
L'enquête publique s'annonce passionnante...


30/07/2019
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1181 autres membres